vendredi 28 avril 2017

Celle dont j'ai toujours rêvé.

 

Voila un livre qui ne traite pas d'un sujet commun : le transgenre.....et aux éditions jeunesse encore moins.
Auteur : Meredith Russo
Éditions : Pocket Jeunesse
Parution : février 2017
Prix : 17.90 E

Le résumé :
Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir vraiment aux autres.
Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Alors qu’ils passent de plus en plus de temps ensemble, Amanda comprend qu’en se protégeant ainsi, elle passe à côté de sa vie. Elle sait qu’elle doit se faire violence et lui révéler qui elle est vraiment, mais elle est terrifiée à l’idée que cela le fasse fuir…

Mon ressenti :
Bien que l'histoire d'Amanda traite d'un sujet d'actualité, je l'ai trouvé tout de même assez romancé, comme le précise l'auteur à la fin de l'ouvrage.
Il y a aussi une certaine facilité dans ce roman ....bon ok je suis peut être un peu vieille pour lire du Pocket Jeunesse....mais tout de même, Amanda peut se payer (elle ou sa famille) un traitement sans aucun problème financier ou administratif (inscrite au lycée sous son nom d’Amanda ....heu ....ouai ok ?). Elle ne rencontre visiblement aucun problème pour trouver un médecin qui lui prescrive les fameuses pilules (reHeu...et re-ok), elle a subi l'opération miracle en moins de 3 ans etc...heu...pas sur que dans la vraie vie tout soit aussi simple et facile pour nos transgenre.
Elle est belle (presque la plus belle du lycée) et elle tombe amoureuse du bel athlète du lycée, qui lui aussi tombe sous le charme...ouai ok ...bref une histoire d'amour à l'eau de rose me diriez vous ? Sauf que l'un des 2 est transgenre et ça change tout !

Les différents retours en arrière nous amène à comprendre le cheminement de cette transformation. Comment expliquer et faire comprendre à son entourage, et plus précisément ces parents, que le dieu des sexes s'est trompé à la naissance.....Comment expliquer que ce corps nous étouffe et qu'il n'est pas sur la bonne tête ? Et bien l'auteur le fait et le réussi sans tomber dans le cliché mélodramatique et ça fait du bien.
L'auteur explique aussi la difficulté qu'éprouve Amanda de cacher ce secret et de ne pouvoir le révéler afin de vivre normalement....car oui c'est bien de ça qu'il s'agit : le droit de vivre normalement !
Certains passages nous en apprennent aussi sur la bêtise humaine et des réactions arriérées des gens....pourquoi n'ais-je pas été plus surprise que ça par la bêtise humaine en les lisant ? Why not !

Ceci dit j'ai aimé ce roman et il a le mérite de traiter du sujet des transgenres et c'est déjà un premier pas, car des livres sur les LGBT avouez que ca ne cours pas les rues ....ni les bibliothèques.
En plus coté crédibilité RAS l'auteur étant elle même transgenre elle sait de quoi elle parle ...enfin j'imagine.....et puis on sent bien que certains passages sont "du vécu".

Un roman à lire donc !

Estelle

mercredi 26 avril 2017

Barcelone nous voila !


Ça y est le grand jour est arrivé. ....J'en ai rêvé mon chéri l'a fait !

D'abord voyage en train, car oui j'ai passé l'age des bus Eurolines inconfortables....Donc voyage en train tôt le matin....très très tôt même ! Départ à 8 h de Toulouse c'est une vie ça ? ...que dire à part que "Aie aie aie ça pique un peu ce matin" mais qu'importe je suis excitée comme une puce .....et waouuuuh quel paysage ! Ce train longe la cote et c'est beau ! Tout simplement beau ! Mes mirettes en prennent plein la vue malgré l'heure matinale.
Arrivés à Barcelone et il faut trouver l’hôtel...non non pas de précipitation inutile nous sommes en week-end ! A nous la marche tranquille à travers la ville. Moi petit sac sur l'épaule (celui qui passe en cabine Easyjet et que je traine partout) et valise à roulettes pour Mr, car oui on voyage léger ...enfin à l'aller du moins ;-). Direction les Ramblas ou se trouve le premier hôtel. Nous déambullons à travers la ville en demandant notre chemin...Les Espagnols restent perplexe à l'idée de la marche qui nous attend, certains refusent même de nous indiquer le chemin (mais avec toujours un sourire), pas grave nous trouvons notre bonheur à travers la ville. On bifurque vers une place ou se trouve les anciennes arènes, se trouve aussi un peu plus loin le musée national d'art de la Catalunya.

Ou loger ?
L'hotel Nilo au 17 Carrer de Josep Anselm Clavé (réservation sur booking.com).Parfait pour un séjour à 2 pas des Ramblas ...tout en restant au calme.
"Pension" propre tenue par des gens charmants, chaleureux et trés accueuillants. Si vous voulez un hotel avec télé et room service et/ou restauration haut de gamme passez votre chemin, cette pension est sans prétention mais confortable et propre. Bref je recommande fortement.
Pour plus de renseignements : http://www.hostal-nilo.com/accueil-fr/

Quoi faire ? Dans le désordre et suivant votre temps sur place.
- L'incontournable ....Les Ramblas. Cette rue doit surement être la plus fréquentée. Si vous remontez vous arrivez sur la place de la Catalunya.

- Le Passeig de Gràcia. Après la place de la catalunya, une rue digne de nos champs Élysées avec en plus ses fameuses façades, la casa mila et la casa batllo. Se mêle shopping (luxe et moins luxe) avec de la culture, d'ailleurs tout ce shooping est-ce bien raisonnable Madame la banquière ? Non ?....bah tant pis !




- Le park Guel ! Que de couleurs qui font du bien ....et son petit parc à coté ou il fait bon vivre de se poser et d'écouter un musicien ambulant. Entrée payante mais le parc est en accès libre.





- La Sagrada Familia ! Quelle architecture ! Toujours non finie (le sera t elle un jour ?) mais Waouuuu quelle dame gigantesque.



- La plage ! Et oui une plage à 10 mn du centre mais que demande le peuple ? Imaginez ...vous sortez du boulot et hop un petit tour à la playa c'est pas le paradis ça ?!?!


- La marina et son centre commercial (superbe boutique Desigual à l'étage qui vaut le coup d’œil).


 Ou boire une sangria ?
Sans conteste la meilleure sangria se trouve sur la place royale à l'Ocana...si vous arrivez par l'artère principale c'est sur votre droite.... Cette terrasse avec ces tables en formica de toutes les couleurs et les chaises "comme quand on etait petite" est surement l'endroit ou on boit une vraie et bonne sangria (8 Euros quand meme) mais le verre est immense.
Pour les plus curieux c'est ici : https://www.ocana.cat/terrassa/








Ou manger ? Partout ou on parle et mange Espagnol off course. Fuyez les restos touristiques avec rabateur (on a testé une paélla et on a detesté).
Nous avons testés une super adresse :
A 10 mn à pied des Ramblas en marchant tranquillement...Brasserie sympathique avec une vraie ambiance catalane tenue par un jeune couple adorable. Repas excelent pour 3 francs 6 sous ....oui oui je sais expression dépassée ;-). Pour vous y rendre c'est tres simple : Prendre la rue Carrer nou de la rambla (perpendiculaire en bas des Ramblas et toujours tout droit !). Trottoir de droite, c'est après le commissariat, la brasserie fait l'angle, je vous recommande un verre de vin blanc avec l'assiette avec des seches ...un régal !

Une adresse plutôt bonne sur les Ramblas (c'est rare).....Resto Turc sur la gauche en remontant les Ramblas avant la bocquéria. J'ai testé l'assiette au poulet et franchement c’était bon et les serveuses sont adorables malgré des responsables qui, à mon avis, ne les ménage pas.

Se déplacer ? Le métro of course....et vos basquettes
Propre ....très propre même ce métro ! Que dire par rapport au métro parisien...Bah heu...Wouaiii je comprends les touristes qui doutent de la propreté des Français ;-(
Plusieurs lignes qui vous emmènent partout.

Voila pour mes bon plans sur Barcelone pour 4 jours.
Et quel accueil ces catalans ! Jamais un serveur mal aimable ou une serveuse exténuée qui perd sa bonne humeur...les catalans aiment les gens c'est sur !

Ce qui m'a interpellé ?
Sa modernité (et pas que pour les scultures qui tronent dans toute la ville) non non....c'est une ville actuelle et en marche avec son époque ! Une ville qui ne dors pas sur ces lauriers.
Tout les styles se mèlent dans cette ville sans que cela pose souci ! Se mele chef d'entreprise en costume et jeunesse hypertatouée aux cheveux bicolores qui revise ces cours ici et là, rien ne choque personne. Tout ce petit monde vit en harmonie ensemble et dans une bonne ambiance.
Franchement un vendeur (homme donc !) avec un rouge à levres bleue qui vous donnent des conseils beauté chez Kiko (centre commercial de la maria),  y'a que la bas que j'ai vu ca ! Pareil chez Nyxx les vendeuses aux cheveux bleus ou roses avec des looks incroyables et qui sont hyper pro....J'adore

Bref pour conclure :
La modernité de la ville...j'adore
Les tapas ...j'adore
La sangria du soir sur la place colonnial à coté des Ramblas...j'adore
La ville ...j'adore
L’architecture...j'adore
L'art moderne ici et la dans toute la ville...j'adore
L'art de vivre ....j'adore
Le shopping ....j'adore
Les barcelonnais...j'adore

Seul bémol (et encore c'est bien parce qu'il faut trouver à redire) : 2 hôtels différents pour 3 nuits car TOUT LE MONDE étaient à Barcelone ce week-end de Pâques ! Mais pas grave seules quelques rues les séparaient et le tout reste dans la vieille ville, pres des Ramblas...ouf sauvé !


4 jours plus tard nous rentrons de notre séjour à plat mais ....ô combien idyllique. Bref j'ai adoré Barcelone.

Estelle

dimanche 23 avril 2017

J'peux pas, j'ai coupeurs de feu !


Pour la première fois (et dernière j'espère) j'ai eu recours à un magnétiseur coupeurs de feu.
J'm'explique : Un Zona douloureux est apparu sur mon hémi-thorax, l'omoplate et sur mon bras gauche. Avec lui il a emmené une série de boutons-cloques (beurk) assortie de sympathiques décharges électriques jour et nuit. Au bout d'une semaine je n'en peux plus, il me faut trouver un coupeurs de feu sur les recommandations de mon médecin généraliste.
Heu....Oui un coupeur de feu donc....je commence par ou ? Annuaires ? Internet ? Annonces au supermarché ? La petite vigilante que je suis, et par peur des charlatans et autres pratiques sectaires, je mets en marche mon réseau 'bouche à oreilles"et ça fonctionne plutôt bien. A croire que beaucoup on déjà pratiqué ce genre de médecine.


Je décide de faire confiance à mon ostéopathe "qui connait quelqu'un".
Après plusieurs coups de fil :"je vais voir s'il peut vous prendre en charge avant de vous donner son tel ...et lui demander l'autorisation". Je fini par avoir au téléphone Mr le coupeurs de feu. Compréhensif de mon état (ça doit s'entendre même au tel que je suis à bout), j'ai RDV le soir même. Première surprise le Mr ne tire pas commerce de son don ! J'en suis étonné et après une petite discussion sympathique je lui propose en échange une bouteille de champagne (j'ai de bonnes bouteilles chez moi). Il aime le champagne et je me dis qu'il en fera bonne usage.

Mon cerveau s'emballe...comment ça va se passer ? Faut il faire quelque chose de particulier ? Une tenue spéciale ? etc..etc...etc...Mr le coupeurs de feu me rassure : Venez comme vous êtes ....ô ô on se croirait dans une pub pour Mac do ;-).
La journée passant mon cerveau s'emballe encore : Mais est-ce que ça s'apprend ? y'a t il des manuels pour ça, une école ou un diplôme ? Non juste un don ! et ce don se transmet-il ? C'est héréditaire ? On nait avec ou on le développe ? et l'inexplicable fonctionne t il vraiment ? Autant de question avant mon arrivé chez le Mr en question.....quoiqu'il en soit vu la chaleur que dégage mon bras, je tente. Après tout si ça ne me fait pas du bien ça ne me fera pas plus mal c'est déjà ça !
Pas le choix il me faut y aller ! Si çà fonctionne tant mieux sinon tant pis !

J'arrive donc chez lui sans aucun a priori et sans aucune réticence. Mr est à la retraite et me reçoit simplement dans son salon. Il demande à voir les dégâts et la je vois ses yeux qui me chantent un "aie aie aie caramba". Immédiatement il "pose" ses mains sur mon omoplate ....enfin pas vraiment, il est très près de ma peau mais ne la touche pas vraiment....et là je sens un effet de chaleur immédiat....pile poile là ou j'ai mal ça chauffe d'un coup alors que çà c’était plutôt endormi. Je l'entends marmonner mais pudique je ne lui demande rien et le laisse faire. Puis il recommence une 2eme fois après une petite pause papotage, ou je lui pose mes questions sur son don et auxquelles il répondra sans détour et sans ambiguïté. J'aime bien ce Mr, il dégage une grande gentillesse et une certaine sensibilité. La séance se termine, je lui offre ma bouteille de champagne, il parait gêné mais j'insiste un peu ....a vrai dire je suis même prête à lui laisser le carton de 6 s'il me soulage . Il m'explique que je dois revenir car trop inflammé il ne peut tout faire une une seule fois.
Ok je reviens dans 3 jours.....et la en rentrant chez moi, pourtant juste 15 mn de voiture, Waouuuuuu c'est le drame ! C'est juste une déferlante de décharge dans le bras et l'omoplate aie aie aie. Toutes les centrales électriques sont dans mon bras c'est sur! Il m'avait pourtant dit que "tout allait sortir" mais je pensais pas à ce point ! S'en ai suivie des douleurs toute la soirée avec en prime la sensation de bras en feu .....Punaise ce Mr est très fort.
Après une nuit courte vous vous en doutez, j'ai une étrange sensation au matin, les plaques rouges ont disparues (ça fait tout de suite moins dégueu quand même!) reste les boutons qui font comme des petites cloques (toujours un peu dégueu quand même!). 2 jours après les boutons s'atténue de plus en plus, il me reste encore quelques décharges de temps en temps mais franchement rien de comparable avant que je ne le rencontre, ce Mr est un génie.


Je dois le revoir demain pour qu'il finisse le travail, je ne sais quoi lui ramener ...une bouteille de Chablis peut être....Heu....il va pas me prendre pour une pocharde ? Oui ? Non ? Bon j'aviserais au moment opportun.
Quoiqu'il en soit j’étais déjà un peu adepte des médecines douces depuis quelques années, oui oui je banni de plus en plus les médicaments qu'on nous fait ingérer, sans réelle connaissance et/ou magouilles-passe-droits de laboratoire (j'ai pris du Roacutane 3 mois avant qu'il ne disparaissent grrrrrr) mais là je suis carrément convaincue !

Après renseignements sur le sujet je constate que plusieurs hôpitaux de France font appels à ces personnes et que la médecine ouvre ses portes aux "médecines parallèles"....enfin ! Car si un magnétiseur ne guéri pas il soulage et c'est déjà pas mal ! Car oui ne rêvons pas, celui qui vous propose de vous guérir votre cancer ou autres maladies graves est de toute évidence un charlatant qui profite de votre état de faiblesse dû à votre maladie ! CQFD
A quand un "partenariat" officiel entre médecine traditionnelle et médecine parallèle ? 

Médicalement votre.
Estelle 


jeudi 20 avril 2017

Aller voter...ou pas ?!?!


Aaaaaah si ma grand mère m'entendrais elle me fusillerais sur place c'est sur ....être d'origine Italienne c'est pas tout les jours facile ;-). Bien sur, elle me rappellerais que non les femmes n'ont pas toujours pu voter ! Qu'elles se sont battues pour ce droit et que c'est un devoir citoyen ! Et que ...et que ...et que....etc...

A 3 jours du jour J, j'ai l'humeur électorale morose que voulez vous ?
J'en suis arrivée au point de ne plus voter pour le meilleur mais pour le moins pire ! Tiens "machin il n'a pas trop détourné d'argent lui au moins" ....Et lui "il n'a pas réglé ses costumes avec l'argent du contribuable, ah bon juste son coiffeur...bon bah c'est pas mal vu les autres". Ou encore "tiens trucmuche elle a moins d'emploi fictif que bidule au final"....bref voila à quoi j'en suis réduite en mettant mon papier dans l'enveloppe : voter pour le moins pire !  
Et c'est ça qui m'énerve/m'attriste/me désespère au final. Ou sont passé mes convictions qu'untel allait changer cette France qui pars en C******? Envolées ....comme l'argent du contribuable me direz vous pfffff ! Et impossible d'écouter ses débats télévisuels ou chacun essaie de sortir de l'eau malgré toutes leurs casseroles, ça me donne une nausée digne des 3 premiers mois de grossesse.
En fait comme les pitbull dans la rue, les hommes politiques faudrait les museler.... et les obliger à ramasser leur M**** derrière eux !
Sans parler de ces discours à 2 balles dont je ne crois plus tellement les participants sont faux....Des mauvais acteurs digne d'une vieille série d'AB productions....vous savez ces séries des années 90 genre Hélène et les garçons et autres Miel et les abeilles ;-). Tout ceci pourrait être risible s'il s'agissait du petit écran mais non il s'agit de nos vies, de nos avenirs et celles de nos enfants et là c'est tout de suite moins drôle bien sur !
Sans parler de cette cour de récré qu'est l'assemblée nationale, entre ceux qui n'y mette jamais les pieds et ceux qui y dorment quel festival ! Évidement tout ceci est bien retranscrit chez nos voisins étrangers...."si tu savais comment on parle de la France" me dit un pote expatrié, ou "avec les histoires de fesses et de scooter, on parle de notre président comme d'un môme qui faute à la sortie du collège"....sic sic..Ah ça c'est sur que coté crédibilité mondiale on fait mieux !

Bref tout ceci m'amène à la réflexion suivante : Vais-je me déplacer ?!?! Ces gens méritent-ils que j'use de l'essence ou mes baskets pour eux ?!?! Et si je m'en foutais ?!?! Après tout ils se foutent bien de moi eux !!!!

Estelle

mardi 18 avril 2017

Je teste le massage soins douceurs d'Asie chez Bleu cannelle à Albi.




Dans mon ex-vie de parisienne j'étais une adepte des massages. Vu mon budget j'étais surtout adepte des offres que je trouvais sur les sites genre "groupon.fr" et compagnie. Je profitais des offres découvertes de tel ou tel institut et ça m'allait très bien mais une fois arrivée dans le Tarn ça a été la cata ! Groupon n'est pas spécialement implanté ici.
Et puis un jour j'ai eu un besoin urgent et viscéral....si si viscéral ...d'un massage détente. Presque 2 ans que je n'avais pas laissé mon corps à des papouilles, il était clairement en manque.. ...et j'ai poussé la porte de cet institut Bleu Cannelle (anciennement Citron Vert la chaine connue en France).
Ni une ni deux j'y suis allée pour un massage de 45 mn histoire de me faire du bien au moral. Convaincue par ce bien être nécessaire, l'accueil agréable des hôtesses et la propreté des lieux, j'ai pris un abonnement de suite...ainsi j'ai bénéficié d'une offre d'été: 6 mois d'abonnement payés et 3 mois offert, inutile de vous dire que j'ai sauté sur l'occasion.
Avec ces tarifs pratiqués (très abordables vous vous en doutez) j'y suis allée régulièrement pour des séances d'épilation à la lumière pulsée (maillot), épilation jambes et massage donc ! Mais cadeaux de noël oblige me voila avec un RDV avant la fameuse date fatidique d'expiration ...heu 6 mois quand même !... pour ce nouveau soin à la carte, le fameux soin douceur d'Asie qui comprend un soin du visage avec initiation au shiatsu et réflexologie plantaire.
Perso j'ai déjà testé un massage shiatsu et la réflexologie plantaire à Paris avec ces fameuses offres groupon.fr alors ce n'est pas une première pour moi.

J'arrive, je suis toujours aussi bien accueillie (la gérante himself) et là surprise....quel relooking ! Adieu comptoir tchip en blanc plastique et bienvenue au chic & sobre dans les ton bleu of course. Pas de surcharge de produit posé à tout va dans un désordre digne de la Foir'Fouille un samedi à la fermeture.....non non l’harmonie est de rigueur, même les fauteuils sont relookés et so chic. La gérante me papote, agréable et disponible pour ces clientes et l''endroit est très propre.
Il n'y a pas grand monde contrairement à certains jours (week-end of course). Je suis en RTT un jeudi et il est 13h45 alors le salon est à moi ! Limite je me la joue en mode privatisation du lieu....Yessssss !

Mais passons au choses sérieuses et à moiiiiiiiiiiiiii le soin.
Inès m'installe, musique, lumière tamisée, bougies....ô ô je sens que je vais aimer ça ;-).
Elle m'indique les vêtements à retirer (je suis restée en sous-vêtements sous une couverture légère mais j'aurais pu garder mon jean pour le soin), m'installe (charlotte pour protéger les cheveux et bandeau) et là un démaquillage en profondeur commence...un vrai ! Plusieurs crèmes y passent et autres gommages. J'ai une sensation de propreté incroyable....avant le massage relaxant et des points de shiatsu. Car non mesdames c'est pas un effleurage gnan gnan ou vous vous endormez, loin de là c'est relaxant et énergique à la fois.....Heu...je ne sais pas si c'est clair mais c'est mon ressenti.
Ensuite place au masque à l'argile (ma peau est grasse en ce moment pfffff) et les pieds......et ô que ca fait du bien....ô oui !
Après un repos détente elle enlève le tout et me met une crème de jour....Je me demande bien ce qu'elle va me mettre car je suis en panne d'inspiration coté crème de jour.....mais Bingo de chez bingo! Je touche mon visage et je sens que cette crème est faite pour ma peau du moment ...grasse souvenez vous..... En sortant elle me présente la fameuse crème et ô super ... ô miracle, cette crème est Cruelty free (= produit non testé sur les animaux) ET bio ! Que demande le peuple ? Et tout ça à - de 20 Euros (18 précisément) alors là c'est le pompon sur la Garonne ! Je la teste depuis plus d'une semaine et franchement j'en suis fan ! Adieu peau qui brille....enfin !

Je ressors revigorée, reposée, avec un bien être dans la tête.... J'en testerais d'autre c'est sur.

Massage soin douceur d'Asie 1 H : 45 euros tarif abonné / 55 euros tarif non abonné.
RDV obligatoire.

Pour les curieuses c'est ici que ca se passe : https://albiinstitutbleucannelle.wordpress.com/

Ou directement la : Institut bleu cannelle (du lundi au samedi)
75 rue croix verte
81000 Albi.

Bon bien-être à toutes.

Estelle

Infos importantes : Lors du passage de l'ancienne chaine Citron vert à la nouvelle enseigne Bleu Cannelle, la gérante a continué les abonnements en cours et pratique des tarifs identiques.....voir moins cher sur certaines prestations si ma mémoire est bonne.

jeudi 13 avril 2017

La rhinite allergique quelle plaie !


Ça y est la revoilà ! Elle se pointe 2 fois par an la sournoise ! Reste cachée le reste de l'année pour ne sortir qu'à l'automne et au printemps l'emmerdeuse !
Mais là elle s'est installée, non sans gène, chez moi. Et vous croyez qu'elle aurait emmener avec elle de quoi satisfaire mes symptômes comme des mouchoirs, de l'actysouffre et autres vasodilatateurs non remboursés par la sécu ?....bah non la garce ! Elle débarque et hop démerde toi ! Et sans vitamine C en plus ....car oui la demoiselle est fatigante.
Mais ne pas vous fier à ma mauvaise humeur du jour car si elle me colle aux baskets la cocotte elle annonce aussi l'été....

En attendant à moi les joies du printemps avec les mouchoirs, les éternuements, sans oublier les yeux qui pleurent ...toujours sympa avec du make-up ;-)


Estelle

lundi 10 avril 2017

Rien ne s'oppose à la nuit.

   

Auteur : Delphine de Vigan

En plein tri sélectif littéraire at home, je retombe sur ce livre et je reste figée avec ce petit chef d'oeuvre dans les mains. Même réaction quelques années plus tôt à la fin de ma lecture.
Quel hommage d'une fille à sa mère.
L'auteur nous plonge dans son univers familial avec ses non dits, ses tragédies qui ébranlent tout sur son passage et ou les traumatismes y sont décris avec une telle pudeur.


D'abord l'auteur tente de découvrir et de comprendre qui est Lucile.
Lucile, cette femme fragile, cette mère mystérieuse et d'une beauté sublime, qui plonge dans les profondeurs de la maladie et que la folie finira par détruire. L'auteur fouille alors et découvre ce passé familial (lettres-photos-enregistrement etc...) avec notamment diverses témoignages des sœurs de Lucile qu'elle interroge plusieurs fois. Elle reconstitue le puzzle. Lui sont alors révélé les drames d'enfance, ses lourds secrets familiaux et de Lucile, ces drames asphyxiés qui marqueront à jamais cette femme.

Et puis il y a sa fille (Delphine de Vigan) toujours attendrissante pour cette mère et qui nous livre ses souvenirs d'enfance et ses propres blessures. L'auteur évoque ses souvenirs de joies mais aussi de tragédies avec cette mère qui sombre peu à peu dans la maladie et dont elle ne sera malheureusement que la spectatrice impuissante. L'auteur et sa sœur grandissent avec cette douce folie maternelle tout en aimant cette mère et en l'a soutenant malgré les crises et cette vie de nomade.

J'ai aimé ce roman (est-ce vraiment un roman d'ailleurs ?). L'auteur ne tombe jamais dans le cliché de la victimisation et chaque page est un hymne à l'amour et au respect d'une fille envers sa mère sans jamais aucun jugement.

Tout au long de votre lecture vous vous dites "mais comment a t elle pu écrire ça ?!?". Comment a t elle pu écrire ce livre sur sa propre mère et sa descente aux enfers avec autant d'amour ? Et toute cette intrusion familiale ? Comment recueillir toutes ces révélations et ces secrets si dérangeants sur sa propre famille et comment en sortir indemne (en est-elle sortie indemne ?). Quel affrontement avec sa propre famille pour ce livre ! Ce livre ? Que dis-je ? Cet hommage à sa propre mère.

Ce livre est époustouflant et criant de vérité sur les troubles bipolaires, le poids des secrets familiaux et ses conséquences. Amateurs de détails glauques et adepte de psychologie de comptoir passez votre chemin, l'auteur n'ouvre pas ces portes.

J'ai lu ce livre il y a quelques années et il me hante encore, car on a tous à un moment de sa vie vécu ce sentiment face à l'incompréhensive ou face à une situation qui nous échappe ...que ce soit la maladie, le deuil ou l'abandon.

Je n'ai jamais lu le même livre 2 fois mais si je devais le faire ce serait surement celui-là.
Véritable coup de cœur, ce livre est à lire d'urgence si ce n'est pas déjà fait.

Estelle.

Pour finir, quelques extraits :
- J'ignore comment ces choses (l'inceste, les enfants morts, le suicide, la folie) se transmettent.
Le fait est qu'elles traversent les familles de part en part, comme d'impitoyables malédictions, laissent des empreintes qui résistent au temps et au déni.

- Désormais la mort d'Antonin ne serait plus qu'une onde souterraine, sismique, qui continuerait d'agir sans aucun bruit.

- Lucile était devenue une toute petite chose friable, recollée, rafistolée, irréparable en vérité.
De toutes les images que j'ai gardées de ma mère, celle-ci est sans doute la plus douloureuse.

- Écrire sur sa famille est sans aucun doute le moyen le plus sur de se fâcher avec elle.

- Elle a peur et elle a confiance. la vie se chargera de trancher

- Lucie nous a laissé ce doute en héritage, et le doute est un poison


vendredi 7 avril 2017

Je n'arrive pas à trouver un fond de teint qui me va !


C'est fou ça ! 40 ans et je n'y arrive toujours pas ! De toute les Youtubeuse que je visionne je dois être la seule qui affiche un teint bof bof pour être polie envers ma petite personne 😏
Pourquoi j'ai un mal fou à avoir un beau teint en maquillage alors que c'est la base de tout make-up ?

Prenons les choses au commencement : j'ai toujours eu une peau de M****..... si si....entre boutons et premières rides je n'ai pas eu le moindre répits pfffff. Pourtant Je fais tout ce qu'il faut ! Un vrai petit soldat de la routine du soir je vous dit. Jamais je ne saute l'étape démaquillage, jamais je ne zappe ma crème de nuit (ni de jour d'ailleurs), et masque à l'argile j'applique etc....et bah non rien n'y fait !
Pore dilaté est mon ami de longue date.  Un ami fidèle certes en plus d'être accompagné par ses potes les points noirs. Et pour preuve une dernière poussée d'acné juvénile à 37 ans ?!?! J'ai failli piquer un fou rire à l'annonce du verdict ....acné juvénile ? Oui oui Mr le dermato mais j'approche de la quarantaine quand même ;-) Bref ....j'aimerais avoir enfin une belle peau et surtout un beau teint quand je me maquille bordel ! Est-ce trop demandé ? N'est-on pas tous égaux coté teint ? Et bien non ! Ce qui est bien regrettable avouons-le.
Pour preuve ma sœur qui ne FAIT JAMAIS RIEN avec son visage (démaquillage au gel douche hyper abrasif sous une douche chaude et jamais une crème) et qui affiche des pores hyper-serrés et un teint parfait sans jamais le moindre bouton ? Elle bien sur ! Alors la je crie au scandale génétique !!!!!
J'ai beau lire un tas de blog beauté et visionner toutes les youtubeuses beautés du monde ...ok ok celles qui parlent français du moins ....je n'arrive pas à trouver la teinte qui me va.
Soit c'est trop blanc soit trop foncé soit il vire soit c'est moche tout simplement.
J'ai beau faire des mélanges sur le dos de ma main rien ...nada ça ne fonctionne pas ! Au vu des mes différents tubes qui sont dans ma salle de bain vous comprenez bien que c'est pas faute d'avoir essayé ni d'avoir tenté plusieurs marques.....alors comment faire ? De guerre las je me suis rabattu sur la BB crème qui représente un bon compromis.
Hellllllllllp les filles Hellllllllp

Estelle

mardi 4 avril 2017

Invasion des baskets dans notre dressing et féminité.


Alors que les femmes sont de plus en plus féminines à coup de make-up, coiffure et autres manucures je remarque un net retour des baskets et "du plat" en général. Si nous nous sentons ultra féminine en talon pourquoi privilégier le plat en général comme les ballerines, tongs et autres chaussures confortables ? Pure contradiction féminine ? Meuh non !

Alors quoi c'est moi ou je ne vois que des baskets autour de moi ? De toutes marques et pour tout les goûts. La basket est-elle devenue un véritable accessoire tel le sac à main ou l'écharpe ? Évidement ma petite dame....pour la jeunesse surtout mais pas que !
Il y a un tel développement de LA basket de nos jours que j'ai du mal à suivre les modes. A peine porter que la New balance est déjà passée ? Exit les gazelles à peine portées ? Les sites d'échanges et de revente ont de beaux jours devant eux me direz vous ! Et voila qui réuni l'offre et la demande en ces temps de crises tout le monde y trouve son compte après tout.

Allez j'avoue, moi aussi j'ai cédée à cette mode qui arrange mes pauvres pieds torturés après tant d'années compressés dans des chaussures au combien élégantes mais insupportables à longueurs de journée.....surtout quand je courais dans le métro parisien ;-)

Alors quand "mon cher et tendre" me demande quel cadeau me ferait plaisir pour mon anniversaire je n'hésite pas : MES baskets rose gold (couleurs très précise je vous l'accorde mais c'est important la précision non ?) que je reluque depuis des semaines. Ni une ni 2 mon chéri a sorti l'ordi (et la CB) et hop commande passée....Depuis elle ne me quitte pas et je les adore.

Estelle

lundi 3 avril 2017

Recette de granola maison.


Coucou à toutes
Que celles qui veulent manger plus sainement sans dépenser des fortunes et sans passer des heures aux fourneaux lève le doigt.
En ce lundi matin voici une recette toute simple à réaliser soi même pour se faire un granola maison sain et sans conservateur.
Perso je le fais le plus simple possible car je l'agrémente après soit avec des amandes, des noix, des cranberry ou encore du raisins sec...bref chacun fait comme il veut coté variantes. 

Temps de préparation 5 mn
Cuisson : 15 mn maxi après ça crame.

Ingrédients :

- 250 gr de flocons d'avoine.
- 80 ml de sirop d'agave.
- 2 c à s d'huile de coco .....celle que vous avez dans votre salle de bain fera l'affaire si inscrit "cooking" à vérifier avant sur le pot les filles. Faite la fondre au micro onde si elle est à l'état solide.
- Noix, noisettes, noix de coco râpée, raisins etc... agrémentez de votre choix suivant vos placards.
- Gingembre, cannelle ou autres.... la aussi c'est suivant vos goûts et vos placards.

Mélangez le tout dans un saladier.
Prenez votre plaque du four avec au préalable une feuille cuisson dessus et hop au four 180° pendant 15 mn maxi.
Sortez et laissez refroidir.
Mettez dans vos bocaux en verre et c'est prêt !
Très simple ! Vite préparé ! Vite cuit !




Le must bien sur est de tout prendre chez le commerçant bio du coin of course ...sinon pas grave c'est quand même sans conservateur et autres produits dont on ne sait la réelle provenance.

Régalez vous les filles et n'hésitez pas me donner vos conseils pour l'améliorer.










Estelle